Évènement Sur les chemins des Anges

Château Saint-Julien d’Aille

Rencontre avec

Bernard Fleury

Propriétaire

Le Château Saint-Julien d’Aille mise sur le rouge

Naguère géré par les Romains, puis par les moines cisterciens, épargné par la révolution, petit à petit tombé en désuétude, le Château Saint-Julien d’Aille a depuis retrouvé de sa superbe avec Bernard Fleury.

Le Notre-Dame des Anges qualifie l’identité de nos vins

Ce capitaine d’industrie a racheté fin 1999 ce site et ses 172 hectares, sur la commune de Vidauban, dont 80 hectares de vignes cultivés sur une terre argilo-sableuse durcie par les galets de quartz. Passionné de vins, il est tombé dans la marmite de ses deux grands-pères viticulteurs, a tout rénové et replanté sur ses parcelles aux reliefs variés, tantôt au milieu de pins maritimes, en coteaux ou en bordure d’Aille dans la plaine.

« Le Notre-Dame des Anges qualifie l’identité de nos vins en plus de l’appellation d’appartenance Côtes de Provence, en fonction de l’espace sur lequel les vignes sont plantées, des cépages, de la climatologie qui n’est pas la moindre des variantes annuelles. Cela permet de parler de notre région tout en racontant chacun nos histoires, celles de nos vins, de nos façons de penser et de les faire. Cela définit également le terroir », confie Bernard Fleury.

Pour l’heure, c’est le rouge qui est à l’honneur pour les premiers millésimes Notre-Dame des Anges décliné en 2 cuvées. La première, qui porte tout simplement le nom du « Château Saint-Julien d’Aille », est composée essentiellement de jeunes Syrah, se caractérise par des notes de petits fruits noirs, une belle longueur et une finale soyeuse. La seconde cuvée, « Imperator », s’appuie sur la Syrah et le Mourvèdre, vieillis à 30% seulement et durant 6 à 8 mois (pour ne pas trop boiser le vin) dans des belles barriques de 600 litres. Elle se démarque par une bouche ample, des arômes de mûres et de cassis, une présence d’épices et une longue finale.

« En fait, notre terroir situé entre canopée et rivière résume les variations du vin, en l’occurrence de Provence, d’une zone à l’autre, incarnées en quelque sorte par les Dénominations Géographiques Contrôlées », détaille Bernard.

Le vin sélectionné Côtes de Provence Notre-Dame des Anges

Château Saint-Julien d’Aille

Saint-Julien - Rouge

  • Millésime : 2019
  • Prix public caveau : 7.7 € TTC
  • Cépages : Syrah 65%, Cinsault 20%, Mourvèdre 15%
  • Label : En conversion biologique
  • Couleur : Rubis
  • Nez : Nez puissant de cuir et d’épices
  • Bouche : Bouche bien structurée avec des tanins souples et des notes de petits fruits noirs
  • Température de service : 16-18°C
  • Conservation : 2 ans
  • Accords mets & vins : Il accompagnera une assiette de charcuterie, des grillades ainsi que des spaghettis aux pignons de pins et aux raisins.

Commentaire de dégustation :

Jolie robe rubis, nez puissant de cuir et d’épices, bouche bien structurée avec des tanins souples et des notes de petits fruits noirs, sa finale est longue et soyeuse.